Les MDPA sur Google Earth

L'abattage des chevalements

Les méthodes mises en œuvre pour l’abattage d’un chevalement sont adaptées à chaque cas : basculement par traction après affaiblissement de la structure, démolition à l'explosif ou déconstruction à partir du haut.
Les opérations sont confiées à des entreprises spécialisées qui vont choisir la méthode en fonction des caractéristiques du chevalement (hauteur, métal ou béton) et de l’environnement (proximité d’habitations, d’une route, d’une voie de chemin de fer…). Avant la chute, le puits est « déshabillé » de tout ce qui pourra entraver son basculement : démolition du bâtiment qui le ceinture au niveau des recettes…

Questions / Réponses

Questions / Réponses

Reste-il des chevalements dans le bassin potassique ?

Il reste actuellement dans le Bassin Potassique 6 chevalements :
  • les chevalements Rodolphe 1, Rodolphe 2 et Théodore, qui perdureront dans le cadre de la préservation de la mémoire minière
  • le chevalement Amélie 2 qui sera abattu après remblayage du puits, en 2009
  • les chevalements Else et Joseph, dont le sort est lié à celui de l'entreprise Stocamine

Zoom en images

Eugène chute à l'explosif 12 juin 1992

Eugène chute à l'explosif 12 juin 1992

Ensisheim 1 chute par traction à la pelle mécanique 17 mars 1999

Ensisheim 1 chute par traction à la pelle mécanique 17 mars 1999

Berrwiller chute par traction le 24 avril 2003

Berrwiller chute par traction le 24 avril 2003

Staffelfelden chute à l'explosif le 30 juillet 2003

Staffelfelden chute à l'explosif le 30 juillet 2003

Max déconstruction du chevalement en janvier 2005

Max déconstruction du chevalement en janvier 2005

Amélie 1 Chute par traction le 31 mars 2008

Amélie 1 Chute par traction le 31 mars 2008

Rodolphe 1 et 2

Rodolphe 1 et 2

Chevalement Théodore réhabilité en 2007

Chevalement Théodore réhabilité en 2007

Joseph et Else

Joseph et Else